Institut François Bocquet
www.performances.fr 01 64 23 68 51

Réforme de la formation professionnelle : décryptage d’une “macro-réforme”

Suivie de très près dans l’actualité, la réforme de la formation professionnelle a beaucoup fait parler d’elle. Muriel Pénicaud, ministre du Travail et porteuse du projet avait promis un « big bang » : le voilà ! Explication et décryptage.

2015 avait déjà vu un bouleversement avec l’apparition du CPF (compte personnel de formation) qui venait remplacer le DIF. Aujourd’hui le gouvernement voit plus loin pour simplifier l’accès à la formation professionnelle.

Ce changement part d’un constat : 78% des Français estiment qu’il est important de se former tout au long de sa vie. Seul bémol, avec le système actuel ils sont moins de 30% à avoir créé leur espace CPF. Une simplification s’imposait donc pour remettre la formation professionnelle au cœur des préoccupations de la population active.

« C’est une macro-réforme ! » conclut François Bocquet en souriant.

La réforme en 5 points clés :

500euros

Un compte unique pour la formation professionnelle crédité de 500€ par an :

Cette somme sera la même, que vous travailliez à plein temps, temps partiel ou mi-temps  ! Finies les heures impossibles à valoriser pour toujours privilégier la formation la moins chère, en négligeant l’aspect qualitatif. Désormais, pour harmoniser et simplifier les démarches, le compte se fera en euros avec un plafond de 5 000€.

Pour les CDD, la somme créditée au CPF elle sera calculée au pro-rata du temps passé en entreprise.

Une prise en compte des salariés non qualifiés :

Les salariés non qualifiés bénéficieront de 800€ crédités chaque année sur leur compte de formation professionnelle pour augmenter leurs compétences et leur employabilité plus rapidement. Actuellement, ce sont en effet les cadres qui ont le plus accès aux formations (66% d’entre eux se forment chaque année).

Les OPCA vont être remplacés pour simplifier les démarches administratives :

Les OPCA deviendront à terme des « Opérateurs de compétences », présents pour aider les personnes concernées à choisir leur formation. Il n’y aura donc plus de blocage possible, ils seront là à titre de conseil uniquement. C’est le propriétaire du compte CPF qui choisira lui-même sa formation en fonction de ses envies et de son solde.

Une application mobile mise en place :

Pour un choix de formation facilité et pratique, le ministère compte mettre en place une application mobile afin que chacun ait accès à son compte CPF directement. L’interface devrait aussi permettre de voir toutes les formations accessibles ainsi que des descriptifs et des commentaires.

La reconnaissance des MOOC et du e-learning :

Le digital prend de plus en plus de place et le domaine de la formation n’est pas en reste. Par exemple, les MOOC (massive open online course) proposés par les universités ou des organismes spécialisés, foisonnent sur Internet. Et même si leur qualité varie beaucoup d’un MOOC à l’autre, ils représentent des sources de connaissances intéressantes.

L’Institut François Bocquet est à votre disposition pour tout renseignement concernant cette nouvelle réforme, et continue de vous proposer des formations professionnelles conviviales dans toute la France. Misant sur l’authenticité et la personnalisation, il met l’humain au cœur de son enseignement. Venez découvrir nos formations innovantes ouvertes à tous !

Fiches conseils et exercices pratiques