Fermer

5 étapes pour adopter une démarche “orientée solutions”

Publié le 04/04/2019 dans MICROCOACHING | Développement personnel
5 étapes pour adopter une démarche orientée solutions

Pour trouver une solution à un problème, nous avons toujours tendance à adopter une démarche négative, c’est à dire à partir de ce qui ne va pas. Pourtant, on peut aussi adopter la démarche contraire, c’est à dire essayer de se baser sur nos ressources pour arriver au changement désiré. Voici cette méthode, dite des “4D”:

Découvrez les conseils et astuces MICRO-COACHING

La Définition de mon projet. Cela consiste à me demander non pas “qu’est-ce qui ne va pas chez moi ?”, mais plutôt, “Quel changement est-ce que je souhaite opérer dans ma vie ?”, ou “Comment puis-je aller mieux ?” La réponse peut être “Faire plus de rencontres” ou encore “Trouver un emploi qui me convienne mieux”. L’important, c’est d’avoir une direction précise.

La Découverte de mes ressources. Au lieu de me focaliser sur mes problèmes, mes failles ou mes erreurs, il est plus productif de me concentrer au contraire sur mes atouts, mes compétences ainsi que les réussites sur lesquelles je peux m’appuyer pour mener à bien mon projet. Il s’agit ici d’être le plus objectif et méthodique possible. Notez même les idées qui vous paraissent secondaires.

Imaginer le Devenir, c’est à dire la situation à l’issue du changement engagé. Le principe de cette étape est de se dire : “Demain, je me réveille, et le changement que je voulais opérer a été fait. Comment est-ce que je me sens Qu’est-ce que je fais ? Quelles sont mes relations avec les autres”. Soyez le plus précis possible. Ce futur doit être très concret, palpable.

Prendre mes Décisions : cela signifie prioriser mes actions en fonction de mes ressources. Quelle est la première action que je dois/peux faire ? Quand puis-je la réaliser ? C’est finalement mettre en place une stratégie avec des échéances précises, pour, d’abord, ne pas foncer tête baissée, mais aussi pour se motiver : on agit plus rapidement quand on a un délai en tête.

Encore une fois, cette démarche n’est pas naturelle, car nous avons tendance naturellement à être critique. Cependant, si vous l’appliquez régulièrement, vous verrez que vous vous sentirez moins bloqué, moins limité. Au contraire, vous serez plus créatif, plus positif, plus confiant aussi en vos capacités d’adaptation…

MINI-EXERCICE

Entraînez-vous à utiliser cette méthode des 4D !

1/ Pensez d’abord à un projet qui vous tient à cœur depuis longtemps mais que vous n’avez jamais réalisé ou à un changement que vous aimeriez voir opérer dans votre vie (phase de Définition).

2/ Essayez de noter par écrit toutes les ressources qui vous viennent à l’esprit et qui pourraient contribuer à la réussite de votre projet (phase de Découverte des ressources.

3/ Maintenant, demandez-vous avec précision ce qui changerait dans votre vie si ce projet était amené à son terme : auriez-vous des relations différentes avec les gens ? Seriez-vous vous-même différent ? En bref, imaginez votre futur le plus désirable possible (phase intitulée “Devenir”).

4/ Enfin, demandez-vous quelles seraient les 3 prochaines actions que vous pourriez faire pour que ce projet se réalise, et donnez-vous une échéance réaliste pour chacune de ces actions…

Voir un exemple concret

ÉTUDE DE CAS :
Pauline, 38 ans, travaille actuellement dans la restauration.

1/ Son projet :

>> Trouver un métier qui lui convient mieux.

2) Ressources :

>> Temps libre pour chercher un autre travail l’après midi pendant la coupure.

>> Diplômes obtenus : BTS Hôtellerie restauration, option œnologie.

>> Droits à la formation et demande de CIF (Congé individuel de formation) possible.

>> Bonnes aptitudes pour organiser ses tâches et bonne organisation personnelle.

>> Bonne résistance au stress (quand il y a du monde au restaurant par exemple, elle garde son calme et son sourire).

>> Expérience positive dans le management et dans la vente.

>> Bon relationnel.

>> Elle parle anglais et espagnol couramment (voyages fréquents à l’étranger).

>> Argent de côté au cas où (et conjoint qui la soutient).

>> Réseau professionnel important.

>> Bonne créativité (hobbies personnels : couture, dessin, cuisine…).

>> Goût pour l’esthétique, les vêtements, la décoration d’intérieur par exemple…

>> Douée en calcul mental et à l’aise avec les chiffres en général.

>> Bonne présentation générale (soignée, élégante).

3) Devenir :

>>Elle continuera à exercer ses aptitudes relationnelles, à rencontrer des gens différents comme dans la restauration.

>> Idéalement, elle aimerait un métier dans la vente : gérer un magasin, une boutique serait parfaite pour elle, de préférence dans le haut de gamme ou avec une clientèle touristique. Ainsi elle pourrait aussi pratiquer des langues étrangères.

>> Elle pourrait aussi avoir des horaires fixes qui lui conviendraient mieux, notamment pour sa vie de famille. Elle ne travaillerait plus le soir.

>> Elle travaillerait au sein d’une petite équipe, pas plus de 5 ou 6 personnes.

4) Décisions :

>> Donner quelques CV aux personnes qu’elle connait qui travaillent dans la vente, dans des magasins qui lui plaisent. Discuter avec elles des compétences, diplômes et des aptitudes qu’elles pensent nécessaires pour travailler dans ce secteur. Discuter également des conditions générales de travail. Leur demander si elles l’embaucheraient connaissant son CV (la semaine prochaine).

>> Se renseigner sur les différentes procédures pour obtenir un CIF pour se former rapidement aux métiers de la vente (d’ici 15 jours).

>> Se renseigner également sur les formations données à la Chambre de Commerce pour les nouveaux entrepreneurs (d’ici 30 jours).



non tristique justo Aenean luctus leo. risus Aliquam Lorem