Fermer

Les 8 signes qui peuvent indiquer un profil à tendance autistique

Publié le 23/10/2022 dans MICROCOACHING | Management d’équipe

Reconnaitre un profil à tendance autistique - Institut François BocquetLes personnes dites “neuro-atypiques” représenteraient 20 à 30% de la population, et présenteraient un fonctionnement différent du cerveau, leur conférant, entre autres, des aptitudes particulières, exploitables en entreprise, à condition d’adapter, les pratiques managériales. Les personnes souffrant d’un trouble du spectre autistique font partie de ces profils “neuro-divergents”, et certaines d’entre elles, d’ailleurs, n’ont pas forcément conscience de leur différence. Voici donc 8 signes qui peuvent indiquer la présence dans votre équipe d’une personne ayant des traits autistiques :

Découvrez les conseils et astuces MICRO-COACHING

Il / elle a des difficultés à décoder les intonations de voix, le langage non-verbal, les expressions faciales.

Il / elle a des difficultés à comprendre l’ironie, les sarcasmes, l’humour, le second degré et a tendance à prendre tout au pied de la lettre.

Il / elle a des difficultés à maintenir des relations pérennes, amicales, intimes.

Il / elle a tendance à se replier sur lui/elle, à garder une grande distance relationnelle avec autrui.

Il / elle peut manquer d’empathie, avoir du mal à imaginer ce que les autres pensent et ressentent.

Il / elle aime certains rituels, la routine, et peut être perturbé.e en cas de changement dans ses habitudes.

Il / elle a une passion, un hobby unique ou dévorant, envahissant, voire obsessionnel.

Il / elle a un ou des sens exacerbé.s (toucher, odorat…), ce qui peut l’amener à fuir certaines situations ou à en rechercher d’autres de manière répétée.

MINI-EXERCICE

Les “Dys” regroupent un ensemble de troubles, souvent liés à l’apprentissage, que l’on peut ensuite retrouver en entreprise, et qu’il faut savoir repérer pour mieux accompagner la personne qui en souffre (et qui ne le sait pas toujours…). Mais connaissez-vous ces “dys” ?
Associez chaque trouble avec sa définition :

1/ Dyslexie 2    –     Dyspraxie 3    –    Dysphasie 4    –    Dysorthographie

a) La personne a des difficultés motrices, notamment pour coordonner des gestes complexes. Il lui est alors difficile d’automatiser certaines actions volontaires, comme l’écriture.

b) La personne a des difficultés pour associer des graphèmes (signes écrits) et les phonèmes (sons) correspondants et peut donc avoir du mal à saisir un mot dans sa globalité et donc à lire rapidement.

c) La personne ne parvient pas à mémoriser durablement la forme des mots. Elle écrit lentement, parfois de façon illisible, oublie des mots ou des lettres dans ses phrases, et peut par écrire dans le même message le même mot de manières différentes.

d) La personne souffre d’un trouble du développement de la parole et du langage (réceptif = quand elle écoute, ou expressif = quand elle parle), ne résultant ni d’une déficience intellectuelle, ni d’un déficit sensoriel, ni d’un trouble autistique.

Cliquer ici pour voir les résultats

1 – Dyslexie
b/ La personne a des difficultés pour associer des graphèmes (signes écrits) et les phonèmes (sons) correspondants et peut donc avoir du mal à saisir un mot dans sa globalité et donc à lire rapidement.

2 – Dyspraxie
a/ La personne a des difficultés motrices, notamment pour coordonner des gestes complexes. Il lui est alors difficile d’automatiser certaines actions volontaires, comme l’écriture.

3 – Dysphasie
d/ La personne souffre d’un trouble du développement de la parole et du langage (réceptif = quand elle écoute, et/ou expressif = quand elle parle), ne résultant ni d’une déficience intellectuelle, ni d’un déficit sensoriel, ni d’un trouble autistique.

4 – Dysorthographie
c/ La personne ne parvient pas à mémoriser durablement la forme des mots. Elle écrit lentement, parfois de façon illisible, oublie des mots ou des lettres dans ses phrases, et peut par écrire dans le même message le même mot de manières différentes.