Fermer

Les 6 étapes de l’entretien de remotivation

Publié le 01/09/2022 dans MICROCOACHING | Management d’équipe

Les 6 étapes de l'entretien de remotivation - Institut François Bocquet
La motivation de son équipe est l’une des missions clefs du manager. C’est donc à lui d’aller chercher les informations et de “rebooster” ses collaborateurs quand il voit que l’un d’eux perd de son efficacité ou de son enthousiasme. Mais comment s’y prendre ? Voici les 6 étapes à suivre :

Découvrez les conseils et astuces MICRO-COACHING

Prenez rendez-vous avec votre collaborateur et consacrez-lui du temps. Sans que l’entretien paraisse trop formel, il faut lui donner de l’importance, car ainsi vous valoriserez aussi votre interlocuteur. Évitez donc les discussions entre deux portes et sur le pouce.

Rassurez tout de suite votre collaborateur, en l’accueillant de façon cordiale et souriante, et en faisant un brin d’humour par exemple. Mettez-vous à sa place : s’il est dans une mauvaise période, que ses résultats s’en ressentent et que son supérieur le convoque, il peut prendre peur !

Commencez l’entretien en douceur, en posant une question ouverte et simple comme “Comment ça va ?”. N’entamez surtout pas la discussion en parlant de son attitude ou de ses mauvais résultats, car il risque de se sentir jugé et donc de se mettre sur la défensive.

Soyez attentif aux émotions que votre interlocuteur semble ressentir. Quelquefois, la démotivation vient d’une anxiété face à l’avenir, ou d’un conflit avec un collègue qui a mal été réglé, et qui entraîne de la colère, de la tristesse… Faites-le parler un maximum.

Encouragez le dialogue, mais sans trop “mettre la pression”. S’il ne veut pas parler de sa situation familiale difficile par exemple, c’est son choix. Dans ce cas-là, demandez-lui ce qu’il pense de ses résultats, et de la façon dont il pourrait redresser la barre. Rappelez-lui les objectifs à atteindre.

Montrez que vous lui faites toujours confiance. Ce n’est par exemple pas le moment pour lui enlever la responsabilité d’un dossier important. En revanche, vous pouvez lui demander s’il pense pouvoir “assurer” seul ou s’il a besoin d’accompagnement, mais sans que cela apparaisse comme une sanction.

MINI-EXERCICE

Lisez ci dessous les différentes propositions faites par un manager pour débuter un entretien de remotivation. En vous basant sur ce qui a été dit plus haut, quelle est selon vous la proposition la plus pertinente ?

1/ Bonjour Jean-Luc, j’aimerais discuter cinq minutes avec toi avant ta pause, si tu le peux… Écoute, je ne veux pas te critiquer, mais tu sembles vraiment démotivé ces derniers temps. Peux-tu me donner une explication sur ces insuffisances ?

2/ Bonjour Jean-Luc. Je t’ai demandé de te libérer une heure pour un entretien dans cette salle de réunion parce que j’aimerais discuter avec toi de quelque chose d’important. Est-ce que tu vas bien ? Comment se passent tes journées en ce moment ?

3/ Bonjour Jean-Luc. Bon, je t’ai demandé de passer à mon bureau parce que je devais discuter avec toi d’un point important. J’ai senti que tu étais démotivé ces derniers temps. Tu dois te ressaisir, ok ? Tu dois comprendre que ce qui se passe dans la vie privée reste à la maison. On ne peut pas se permettre d’avoir des baisses de régime, surtout en ce moment…

Cliquer ici pour voir les résultats

La meilleure proposition semble être la proposition n°2.
En effet, dans la première proposition, il semble que le manager n’ait pas formalisé son entretien, qui mériterait pourtant plus d’attention de la part des deux parties prenantes que ces 5 pauvres minutes avant la pause café : en faisant ainsi, le manager est certain de ne pas susciter de vraies réponses chez son interlocuteur.
Ensuite, il dit qu’il ne veut pas critiquer Jean-Luc, mais se contredit tout de suite en le faisant de façon maladroite : il émet un jugement sur Jean-Luc en lui disant tout de suite que ce dernier semble démotivé. Enfin, il termine en demandant à Jean-Luc de se justifier sur ses “insuffisances”  (encore un jugement), plutôt que d’ouvrir la discussion de façon ouverte.

Dans la proposition n°3, le manager dit qu’il souhaite discuter, mais ne laisse pas Jean-Luc placer un mot : il enchaîne lui-même les questions et les réponses, sans vraiment échanger.
➜ LDe plus, il suppose sans vraiment le demander que ce sont des problèmes personnels qui démotivent Jean-Luc, et lui met la pression tout de suite en lui parlant de la situation actuelle (crise ?), ce qui peut constituer une sorte de menace voilée (que se passe t-il en cas de baisse de régime ?). Cette méthode de management peut apparaître peu pertinente en cas de problème personnel majeur (divorce, décès, maladie…).

Dans la proposition n°2, qui semble être la meilleure, on sent que le manager a donné un côté un peu formel à l’entretien : il a fait en sorte d’avoir le temps de discuter (1h), et de le faire dans un lieu neutre (salle de réunion)
De plus, il précise tout de suite que cette discussion est importante : cela peut contribuer à valoriser Jean-Luc en lui faisant comprendre que sa situation, quelle qu’elle soit, importe beaucoup à son manager. Enfin, le manager ouvre la discussion sur une question ouverte, neutre, qui permet de commencer le dialogue de façon plus détendue. Cela permettra peut-être à Jean-Luc de désamorcer lui-même la situation en parlant de ses éventuelles difficultés. De plus, il pourra ainsi informer le manager de certains événements influençant sa motivation pour que ce dernier se fasse un avis plus clair de la situation (il peut être en train de divorcer, avoir un parent malade…). Ce sont des informations importantes qui permettront à son supérieur de mieux réagir (dans le cas où, par exemple, il vaudrait mieux soutenir que recadrer…)

Pour aller plus loin

Découvrez la formation “Gérer une équipe”

Toutes les villes et les dates :

» (À distance) : 17-18 oct. 2022

» (À distance) : 9-10 nov. 2022

» (À distance) : 8-9 déc. 2022

» (À distance) : 19-20 déc. 2022

» (À distance) : 30-31 janv. 2023

» (À distance) : 6-7 avril 2023

» (À distance) : 4-5 juil. 2023

» (À distance) : 4-5 sept. 2023

» (À distance) : 16-17 oct. 2023

» (À distance) : 13-14 déc. 2023

» Aix en Provence : 20-21 mars 2023

» Amiens : 11-12 mai 2023

» Angers : 5-6 oct. 2023

» Besançon : 15-16 mai 2023

» Bordeaux : 17-18 nov. 2022

» Bordeaux : 8-9 déc. 2022

» Bordeaux : 11-12 mai 2023

» Bordeaux : 13-14 nov. 2023

» Chambéry : 13-14 mars 2023

» Clermont Ferrand : 28-29 sept. 2023

» Dijon : 24-25 nov. 2022

» Dijon : 23-24 nov. 2023

» La Rochelle : 15-16 déc. 2022

» La Rochelle : 21-22 juin 2023

» La Rochelle : 9-10 nov. 2023

» Lille : 9-10 nov. 2022

» Lille : 15-16 juin 2023

» Lille : 11-12 déc. 2023

» Lyon : 3-4 oct. 2022

» Lyon : 30-31 mars 2023

» Lyon : 9-10 oct. 2023

» Marseille : 14-15 sept. 2023

» Metz : 8-9 déc. 2022

» Metz : 27-28 nov. 2023

» Montpellier : 9-10 mars 2023

» Montpellier : 2-3 oct. 2023

» Nancy : 8-9 juin 2023

» Nantes : 2-3 mars 2023

» Nantes : 21-22 sept. 2023

» Orléans : 25-26 sept. 2023

» Paris : 17-18 oct. 2022

» Paris : 24-25 nov. 2022

» Paris : 5-6 janv. 2023

» Paris : 16-17 mars 2023

» Paris : 29-30 juin 2023

» Paris : 12-13 oct. 2023

» Paris : 30 nov. & 1 déc. 2023

» Reims : 21-22 nov. 2022

» Reims : 16-17 nov. 2023

» Rennes : 4-5 oct. 2022

» Rennes : 3-4 avril 2023

» Strasbourg : 5-6 déc. 2022

» Strasbourg : 26-27 juin 2023

» Strasbourg : 4-5 déc. 2023

» Toulouse : 28-29 nov. 2022

» Toulouse : 5-6 juin 2023

» Toulouse : 7-8 déc. 2023

» Tours : 23-24 mars 2023

☛ Voir le programme