Fermer

4 erreurs à ne pas faire quand on manage une équipe à distance

Publié le 08/02/2022 dans MICROCOACHING | Management d’équipe

4 erreurs à ne pas faire quand on manage une équipe à distance
Le télétravail (au minimum partiel) s’est ancré durablement dans les entreprises, et ce fonctionnement hybride séduit la majorité des collaborateurs. Cependant, cette situation angoisse certains managers et dirigeants, car ils ont peur de perdre le contrôle sur leurs employés. Du coup, ils mutiplient les actions pour tenter de surveiller leurs collaborateurs plus étroitement… ce qui est plutôt démotivant pour ces derniers. Alors quelles sont les choses que vous devez absolument éviter pour ne pas faire naître découragement et sentiment d’injustice  dans vos équipes ?

Découvrez les conseils et astuces MICRO-COACHING

Imposer des réunions quotidiennes à 8h ou à 17h pour vérifier que personne ne prend “du bon temps”. Ces réunions sont souvent inutiles, cela finit par se voir, et montre clairement un grand manque de confiance en ses collaborateurs. L’un des avantages du télétravail est justement d’avoir une certaine autonomie et flexibilité  ! Si vous voulez faire un point collectif quotidien, proposez aux équipes de choisir elles-mêmes le meilleur horaire, ce sera bien plus productif.

Demander à chacun de noter toutes ses activités heure par heure dans un fichier Excel. Clairement, il est certain qu’aucun collaborateur n’est heureux de perdre du temps à faire ça. De plus, un tel niveau de surveillance les amènera forcément à mentir, ou à effectuer cet exercice de façon absurde : il y a de grandes chances que certains soient un brin provoc’ en mettant “14h à 14h07  = pause pipi” et vous l’aurez bien cherché !

Demander aux collaborateurs d’être connectés et joignables en permanence pendant les heures de bureau, par téléphone, sur Slack, Teams ou tout autre outil collaboratif. Cette pratique s’apparente à une sorte de pointage déguisé. De plus, tout formateur en gestion du temps qui se respecte vous dira qu’il est totalement contre-productif d’être tout le temps disponible, que ce soit en présentiel ou à distance.

Être intrusif lors des réunions visio par exemple. Tout le monde n’a pas les mêmes conditions de télétravail, qu’elles soient matérielles, environnementales etc. Les réunions visio peuvent montrer de vraies inégalités à ce sujet. Il est malvenu, donc, de faire des remarques intrusives sur l’intérieur, le manque de place, ou le désordre régnant dans l’espace de travail du collaborateur, surtout si ces remarques sont faites sans bienveillance ni empathie.

MINI-EXERCICE

Répondez par Vrai ou Faux aux affirmations suivantes :

1/ Tous les salariés ont le droit de télétravailler.
2/ En théorie, un avenant au contrat de travail doit être signé pour pouvoir télétravailler.
3/ L’employeur doit prendre en charge les coûts directs liés à l’exercice du télétravail.

Cliquer ici pour voir les résultats

 1/ Tous les salariés ont le droit de télétravailler.
VRAI  : Aucun critère particulier n’est prévu par le Code du travail pour définir les métiers éligibles au télétravail. Toutes les catégories professionnelles peuvent donc, en théorie, en bénéficier.Toutefois, l’employeur peut décider de ne placer que certaines catégories de personnel ou certaines fonctions en télétravail s’il juge qu’il y a incompatibilité entre le travail à distance et les tâches à réaliser à distance.

2/ En théorie, un avenant au contrat de travail doit être signé pour pouvoir télétravailler.
 FAUX  : Depuis 2017 et la loi de renforcement du dialogue social, il n’est plus nécessaire de rédiger un avenant au contrat de travail pour permettre à un collaborateur de télétravailler.

3/ L’employeur doit prendre en charge les coûts directs liés à l’exercice du télétravail.
VRAI  : L’entreprise doit prendre en charge les coûts directs liés à l’exercice du télétravail, quel que soit le lieu de travail choisi par le salarié  : matériels, logiciels, abonnements, communications et outils ainsi que de la maintenance de ceux-ci. Mais aucun texte de loi ne l’oblige à prendre en charge les factures d’électricité, de chauffage, de téléphone ou d’internet.