Fermer

5 conseils pour se fixer des objectifs motivants

Publié le 14/12/2021 dans MICROCOACHING | Développement personnel

5 conseils pour se fixer des objectifs motivants
En quoi se fixer un objectif est-il crucial pour notre épanouissement personnel ? Parce que se fixer un objectif, c’est donner un sens à sa vie, une direction à suivre… Et parce qu’un objectif réaliste et bien formulé nous apporte de la motivation pour avancer, progresser, agir. Mais encore faut-il savoir le faire correctement pour ne pas obtenir l’effet contraire !

Découvrez les conseils et astuces MICRO-COACHING

Ne confondez pas rêve et objectif. Nous avons tous déjà rêvé d’être une rock star ou un acteur célèbre… mais combien d’entre nous se donnent réellement les moyens de réaliser leur rêve en se fixant des objectifs réels ? Dites vous que l’objectif réaliste n’est pas le contraire du rêve, mais son mode d’emploi. Demandez-vous donc : quelle action concrète pourrait m’aider à réaliser mon rêve ? Et transformez cette action concrète en objectif.

Formulez votre objectif avec des verbes d’action, et positivement. Pour vous aider à formuler votre objectif positivement, visualisez et décrivez votre situation une fois que l’objectif sera atteint… Par exemple, l’objectif suivant : “j’aimerais parler calmement à mon chef quand il émet une critique” est formulé de façon plus active et positive que “J’aimerais ne plus être aussi sensible quand mon chef me critique”.

Posez des échéances. Nous sommes en général plus efficaces quand nous devons respecter un certain délai. Cela permet aussi de faire des bilans intermédiaires et un bilan final quand l’échéance arrive. Et cela permet enfin de se donner des limites, afin de ne pas procrastiner (la procrastination est le fait de reporter encore et toujours les actions à réaliser).

Réfléchissez objectivement aux moyens qui sont à votre disposition pour atteindre votre objectif. Nous avons tendance à sous-estimer ces moyens pour justifier notre manque de motivation. Si vous ne les avez vraiment pas, demandez-vous comment les obtenir concrètement. L’important est de rester le plus réaliste possible et non d’être fataliste (penser “De toutes façons, ça ne sert à rien”… ne sert clairement à rien !).

Dites clairement le résultat que vous attendez. Autrement dit, définissez les critères qui vous permettront de dire que votre objectif est atteint. Par exemple, l’objectif “me remettre à l’anglais” est très positif, mais manque de précision. A quoi verrez-vous que vous vous “êtes remis à l’anglais correctement” ? Le critère ici peut être par exemple : “Quand je comprendrai l’action et les dialogue d’un film en VO sans l’aide des sous titres”.

MINI-EXERCICE

Aidez Guillaume, un jeune cadre de 32 ans, à formuler ses objectifs personnels en choisissant dans la liste ci-dessous celui qui vous paraît le plus précis, réaliste, et motivant.

1/ J’aimerais passer plus de temps avec ma famille sur les six prochains mois.
2/ Je voudrais arrêter de passer tout mon temps au travail et être plus en forme le week-end.
3/ J’aimerais réussir à partir du 15 octobre, à partir à 19h du travail au plus tard au moins 3 jours par semaine pour pouvoir coucher mon fils et passer la soirée avec ma femme.
4/ J’aimerais que ma femme comprenne mieux mon travail et arrête de me demander de rentrer plus tôt à la maison.

Cliquer ici pour voir les résultats

 1/ J’aimerais passer plus de temps avec ma famille sur les six prochains mois.
L’objectif est formulé positivement, et il y a une limite de temps. En revanche, il manque vraiment de précision : qu’est-ce qui permettrait à Guillaume de passer plus de temps en famille ? Changer de travail ? Alléger sa charge de travail ? Rentrer plus tôt ? Changer de poste ?

2/ Je voudrais arrêter de passer tout mon temps au travail et être plus en forme le week-end.
L’objectif est ici formulé de façon négative et passive. En effet, pour la première partie de l’objectif (“arrêter de passer tout mon temps au travail”), la question n’est pas de savoir ce qu’il faut arrêter de faire, mais ce qu’il faut commencer à faire ! Le changement par la négation est rarement suivi, même s’il est plus facile à formuler (“je ne veux plus me faire marcher sur les pieds” est plus facile à dire que “j’aimerais arriver à répondre à mon chef quand il me critique devant tout le monde”).
Et pour la partie “être plus en forme le week-end”, “être en forme” n’est pas un verbe d’action. Cela pourrait être remplacé par “aller courir le samedi matin”, “me coucher plus tôt le vendredi soir”…

3/ J’aimerais réussir à partir du 15 octobre, à partir à 19h du travail au plus tard au moins 3 jours par semaine pour pouvoir coucher mon fils et passer la soirée avec ma femme.
➜ Cet objectif est correctement formulé, dans la mesure où il est précis, avec des critères d’évaluation clairs (“quitter le travail à 19h au moins 3 jours par semaine”). Il est également situé dans le temps (“à partir du 15 octobre”). Enfin, Guillaume visualise clairement pourquoi il souhaite atteindre cet objectif : il fait tout cela pour “coucher son fils et passer la soirée avec sa femme”.

4/ J’aimerais que ma femme comprenne mieux mon travail et arrête de me demander de rentrer plus tôt à la maison.
Cet objectif est évidemment mal formulé car le sujet de l’objectif n’est pas Guillaume mais sa femme ! Il n’a aucune prise, aucun pouvoir sur la réalisation de cet objectif : ce dernier n’a donc aucune légitimité.