Fermer

6 conseils pour travailler efficacement chez soi (ou ailleurs)

Publié le 16/03/2020 dans MICROCOACHING | Développement personnel
6 conseils pour travailler efficacement chez soi (ou ailleurs)

Le marché du travail actuel évolue à toute vitesse, et le nombre de télétravailleurs, d’auto-entrepreneurs, ou encore de “slasheurs” (individus cumulant plusieurs activités professionnelles) ne fait qu’augmenter. La plupart de ces personnes travaillent chez elles, ou encore dans des lieux publics ou de co-working. Mais ce type d’environnement peut nuire à leur efficacité. Alors comment rester productif même quand on ne va pas au bureau ?

Découvrez les conseils et astuces MICRO-COACHING

Mettre une tenue de travail. Il est en effet tentant de rester à l’aise dans son pyjama en pilou-pilou ou dans son jogging du dimanche pour travailler chez soi : qui le verra ? Mais s’habiller différemment permet de marquer une césure symbolique entre sphère professionnelle et personnelle.

Se fixer un cadre horaire. Le télétravail notamment est une délocalisation du salarié, mais cela ne signifie pas qu’il n’a plus d’horaires à respecter ! D’ailleurs, tout contrat de télétravail stipule un accord de disponibilité, qui contraint le salarié à être joignable, en général aux heures de bureau. Pour ceux qui travaillent à leur compte, l’important est surtout de travailler aux moments les plus productifs (certains sont du matin, d’autres du soir…)… et en ménageant sa vie privée.

Délimiter son espace de travail. L’idéal est de trouver un endroit où l’on se sente bien pour travailler, qui corresponde à sa personnalité et où l’on peut créer sa bulle : ce peut-être le café (calme) du coin ou un espace de co-working… Attention cependant pour ceux qui travaillent chez eux à bien délimiter un espace de travail un minimum isolé, pour éviter d’avoir la vue sur l’évier plein de vaisselle par exemple (et éviter donc de se polluer l’esprit) !

Booster la concentration. Certains aiment la musique classique qui les aide à se détendre et à focaliser leur attention, d’autres minutent leurs plages de travail (c’est la fameuse méthode Pomodoro), d’autres encore commencent la journée par un exercice de méditation : l’important est de trouver SON rituel pour bien se concentrer.

Faire des pauses utiles. Au bureau, les pauses sont souvent l’occasion d’échanger avec les collègues. Mais à la maison ? Les pauses doivent permettre de se détendre mais aussi de structurer la journée. On peut en profiter pour sortir prendre l’air dans le jardin, étendre le linge (au moins c’est utile !), ou prendre une heure pour manger à l’extérieur avec un ami… L’important étant de vraiment se changer les idées.

Rester visible pour les autres. La plus grande difficulté du travail à distance est en effet l’aspect relationnel, car on peut vite se couper du monde. L’idéal est d’avoir un rituel quotidien avec les collègues pour maintenir le lien (visioconférence, chat instantané…) et de rester disponible et proactif pour avoir régulièrement des nouvelles fraîches.

MINI-EXERCICE

Vrai ou faux ?

1/ Plus les salariés sont qualifiés, plus ils souhaitent télétravailler.
2/ Les hommes plébiscitent plus le télétravail que les femmes.
3/ La possibilité de télétravailler à domicile doit être précisée dans le contrat de travail.
4/ 75% des travailleurs de moins de 30 ans aimeraient travailler à domicile plutôt qu’au bureau.

Cliquer ici pour voir les résultats

 1/ Plus les salariés sont qualifiés, plus ils souhaitent télétravailler.
VRAI.
Selon une étude d’OpinionWay datant de novembre 2018, les cadres seraient 69% à vouloir travailler à distance, dont 23% de façon régulière. En revanche, seulement 49 à 53% des employés non cadres plébiscitent le télétravail.

2/ Les hommes plébiscitent plus le télétravail que les femmes.
FAUX.
53% des femmes (contre 46% des hommes) souhaiteraient bénéficier du télétravail.

3/ La possibilité de télétravailler à domicile doit être précisée dans le contrat de travail.
VRAI.
De plus, il est essentiel de préciser qu’un télétravailleur a les mêmes droits et avantages qu’un salarié travaillant au bureau (ainsi que les mêmes obligations !). Ainsi, le matériel professionnel utilisé par le télétravailleur doit être couvert par l’assurance de l’employeur, qui peut aussi prendre en charge une partie ou la totalité des frais de connexion de son employé.

4/ 75% des travailleurs de moins de 30 ans aimeraient travailler à domicile plutôt qu’au bureau.
FAUX.
Les jeunes aiment le travail à distance, certes, mais « seulement » 55% d’entre eux souhaiteraient travailler à leur domicile ou dans un espace de co-working. Ce chiffre descend à 51% pour les 40-49 ans et à 34% pour les plus de 60 ans.



in Aenean neque. id, non leo. ut porta. mattis sed adipiscing nunc