Fermer

Les 6 secrets de ceux que l’on écoute vraiment

Publié le 31/05/2022 dans MICROCOACHING | Communication professionnelle

Prendre la parole avec succès - Institut François Bocquet
Nous connaissons tous, dans notre entourage, une personne qui, lorsqu’elle prend la parole, amène tout le monde à l’écouter de façon naturelle, sans monopoliser l’attention de force ou sans parler plus fort que les autres. Alors d’après vous, quels sont les 6 secrets de ces personnes que l’on écoute plus volontiers que d’autres ?

Découvrez les conseils et astuces MICRO-COACHING

Parlez lentement. Si vous avez déjà entendu quelqu’un débiter son discours à toute allure, vous connaissez l’effet d’un débit trop rapide. Parler lentement permet en effet d’être plus compréhensible, d’avoir l’air plus confiant et de donner de l’importance à ce que l’on dit.

Parlez avec parcimonie. Encore une fois, si vous connaissez dans votre entourage un “moulin à paroles”, vous savez que cette personne-là parait peu crédible car elle est trop bavarde et “saoule” ses interlocuteurs. Mais si vous parlez peu, tout ce que vous dites prend automatiquement plus d’importance !

Structurez votre discours. Rien de pire qu’un discours qui n’a ni queue ni tête : on ne sait pas où l’on va ou quelle est sa finalité et on se perd en route. Annoncez donc votre “plan” de façon simple et concise. Dites par exemple : “J’ai trois arguments à vous opposer. Premièrement…”.

Attendez le silence avant de parler. Si vous devez animer une réunion ou une présentation, ne commencez jamais à parler dans le brouhaha ambiant, car c’est la meilleure façon de dévaloriser vos paroles et de vous déstabiliser (vous penserez – à juste titre – que l’on ne vous écoute pas et vous perdrez confiance en vous).

Regardez votre interlocuteur dans les yeux, c’est la meilleure façon de capter et de garder son attention. Si vous vous adressez à un public plus large, veillez à le balayer de votre regard, et n’hésitez pas à “accrocher” certaines personnes en les regardant droit dans les yeux.

Assurez-vous que votre interlocuteur a bien compris vos paroles. Vous pouvez carrément le lui demander, mais vous pouvez aussi vous appuyer sur sa gestuelle pour vérifier s’il est bien attentif. Enfin, quand vous parlez devant plusieurs personnes, n’hésitez pas à leur demander si elles ont des questions.

MINI-EXERCICE

Quel est, selon vous, le débit habituel moyen (en termes de mots/ minutes) lors d’une discussion “animée” entre deux amis par exemple ?

a/ Entre 90 et 110 mots / minute
b/ Entre 170 et 190 mots / minute
c/ Entre 220 et 240 mots / minute
d/ Entre 300 et 320 mots / minute

Cliquer ici pour voir les résultats

➜ Le débit moyen lors d’une discussion entre amis se situe entre 220 et 240 mots par minute, mais ce chiffre peut rapidement monter à plus de 300 mots/minute si la discussion “s’échauffe”.

Évidemment, ce n’est qu’une moyenne. Le débit de paroles varie suivant les individus, les interactions entre eux, les sujets évoqués, la charge émotionnelle véhiculée par les discours etc. Par exemple, une conversation entre collègues sur un sujet professionnel neutre par exemple, est tenue à 200 mots/minute environ. C’est d’ailleurs le débit moyen utilisé dans les médias (reportages, journal télévisé…), le maximum admis étant de 210 mots/minute si l’on souhaite être compris de tous.

En ce qui concerne les hommes politiques, leurs discours sont en général formulés avec un débit beaucoup plus lent (considéré comme plus “digne”) : ils parlent à un débit d’environ 150 mots / minute. C’est d’ailleurs le débit recommandé pour les livres “audio”.

Le mieux, quand on doit parler en réunion ou faire une présentation devant un client est donc de parler à un débit d’environ 160 à 180 mots/minute. Et s’il est difficile et fastidieux de compter le nombre de mots que l’on émet, il est cependant plus facile de se rappeler de faire des pauses régulières, en prenant de vraies respirations dites “abdominales”. Cela vous aidera, en outre, à mieux placer votre voix et à la rendre plus  “timbrée” et donc plus audible et compréhensible.