Fermer

Les 4 rôles du tuteur en entreprise

Publié le 12/11/2019 dans MICROCOACHING | Communication professionnelle
Les 4 rôles du tuteur en entreprise

Le tuteur est un salarié de l’entreprise qui a pour fonction de faire acquérir à la personne tutorée des savoirs professionnels, selon une progression déterminée. Sa finalité est de faire en sorte que la personne dont il est responsable puisse acquérir une autonomie suffisante pour évoluer par elle-même dans l’entreprise. Voici les 4 facettes du rôle du tuteur :

Découvrez les conseils et astuces MICRO-COACHING

Préparer l’arrivée de la personne tutorée dans l’entreprise ou dans le service : s’informer sur sa personnes, ses compétences, son expérience, prévenir les collègues qui seront en lien avec elle, préparer les documents et informations dont elle aura besoin pour s’intégrer rapidement dans l’entreprise.

Accueillir la personne tutorée : se présenter, présenter l’entreprise, l’activité, le secteur, les personnes qui lui seront utiles rapidement dans et hors de l’entreprise. Cela signifie aussi mettre en place avec elle le programme de tutorat et les activités qu’elle devra suivre tout au long du programme.

Encadrer et former : cela passe par la planification de moments d’échanges réguliers, pendant lesquels le tuteur rencontrera “l’apprenant” pour le former et/ou débriefer ses activités. Le tuteur doit aussi identifier des situations de travail intéressantes d’un point de vie pédagogique, auxquelles l’apprenant devra assister ou participer pour se former.

Accompagner : L’apprenant doit pouvoir exprimer ses difficultés techniques, organisationnelles ou relationnelles à son tuteur. Ce dernier doit veiller à l’encourager, le motiver, le rassurer. Le tuteur a donc un rôle relationnel tout autant que technique envers la personne qu’il forme.

MINI-EXERCICE

L’apprentissage comporte 4 phases distinctes. Mettez-les dans l’ordre :

A/ La compétence consciente
B/ L’incompétence inconsciente
C/ La compétence inconsciente
D/ L’incompétence consciente

Cliquer ici pour voir les résultats

➜ 1ère phase :
B/ L’incompétence inconsciente
À ce stade-là, l’apprenant ne sait pas qu’il ne sait pas faire. C’est le cas quand un nouvel embauché arrive dans son environnement de travail et qu’il ne connait pas encore les tâches exactes qui lui incomberont. C’est aussi le cas quand, par exemple, une personne pense savoir faire quelque chose, mais qu’il n’a pas, en réalité, les compétences requises pour réaliser son travail.

➜ 2ème phase :
D/ L’incompétence consciente 
C’est la phase difficile mais indispensable pendant laquelle l’apprenant est en situation d’échec. Il prend alors conscience qu’il ne sait pas faire ce qu’on lui demande et qu’il va donc devoir apprendre à le faire.

➜ 3ème phase :
A/ La compétence consciente
C’est la phase d’apprentissage proprement dite, pendant laquelle l’apprenant réfléchit à ce qu’il fait. C’est la phase où il est obligé de se référer à une méthode, une procédure, un modèle.

➜ 4ème phase :
C/ La compétence inconsciente
C’est la phase pendant laquelle l’apprenant a intériorisé la méthode ou la procédure utilisée pour faire une tâche, à force d’entrainement. Il fait alors les choses naturellement, sans “réfléchir”.



id lectus quis, mattis in velit, mattis elit. venenatis, facilisis